Touraine-Québec / francophonie

De la Loire au Saint-Laurent, la francophonie réunit la Touraine et le Québec

LA ROUTE ROYALE, DE LOCHES À AMBOISE

PRÉAMBULE : Loches et Amboise, deux cités royales particulièrement riches d’Histoire…
En remontant aux origines du Québec, on sait que Jacques Cartier en fut le premier explorateur officiel.
Pour financer son premier voyage il s’est adressé à Philippe Chabot de Brion, Amiral de France, qui a convaincu François 1er d’en assurer le financement.
Celui-ci a vécu au Château d’Amboise mais affectionnant particulièrement Loches, « bonne ville », ceinte de murailles et pourvue des fonctions administratives et judiciaires. Il y séjourna régulièrement pour y chasser.
Cette « Route Royale » nous mènera à la rencontre d’illustres personnages et pionniers : François 1er, Pierre Le Voyer d’Argenson, Charles Menou d’Aulnay.
De Tours, prendre la direction de Loches (D943) et faire une première halte à Cormery (ville d’un pionnier), célèbre pour son ancienne abbaye. Poursuivre par la vallée de l’Indre (D17) à gauche dans le village. A Azay-sur-Indre, faire un détour vers l’église où se trouve une plaque dédiée aux ancêtres de Michel Chrétien, frère aîné de Vincent lui-même ancêtre de Jean Chrétien, Premier Ministre du Canada de 1993 à 2003.
Reprendre la D943 jusqu’à Loches, ville très touristique, riche de nombreux monuments historiques. On y remarquera particulièrement le Logis Royal, le Donjon et l’église St Ours où fut baptisé Vincent, l’ancêtre de Jean Chrétien (voir ci-dessus et chapitre II de ce livre).
Jouxtant Loches, la petite ville de Beaulieu-lès-Loches mérite un détour pour son abbaye fondée en 1007. Tout près de là, une place Jean-Mandé Sigogne rappelle le nom d’un pionnier très vénéré au Québec.
Quitter Loches en direction de Ligueil (D31) puis rejoindre Mouzay (D97).
A Mouzay, visiter l’église et voir la plaque à la mémoire de Pierre de VOYER d’ARGENSON (plaque : Pierre de Voyer de Paulmy issu des comtes d'Argenson), gouverneur de la Nouvelle France (voir chapitre « personnages majeurs »).
Proche de Mouzay, la petite commune de Esves-le-Moutier s’honore d’avoir accueilli Monseigneur de Laval dans le prieuré (plaque sur l’église).
Reprendre la route de Descartes (D31), ville natale du célèbre philosophe mathématicien et physicien René Descartes (visiter le musée dans sa maison natale).
Se diriger ensuite vers Le Grand Pressigny (D42), célèbre pour son site préhistorique et visiter le Musée départemental de la préhistoire (voir chapitre deuxième : Le Grand Pressigny).
A partir de là, faire une incursion dans deux villages voisins : La Guerche, ancienne possession des Voyer d’Argenson (quatre pionniers) et Chambon (D750) voir deux plaques dédiées aux pionniers à la mairie et à l’église.
Rejoindre Preuilly-sur-Claise puis Charnizay par la D41. Charles Menou d’Aulnay, Gouverneur d’Acadie, y est né vers 1604. Sur la façade de l’église est apposée une plaque en sa mémoire (voir chapitre premier, Personnages Majeurs). Au centre du village, on peut voir un panneau évocateur de sa vie.
Remontons vers le nord par la D41 pour rejoindre de nouveau Loches qui peut être choisie comme ville – étape. Au passage, à Verneuil-sur-Indre, admirer le château.
C’est à partir de Loches que nous allons rejoindre Amboise en empruntant un itinéraire particulièrement touristique !
Commençons par une boucle dans la Forêt de Loches : Pyramide de Genillé, à 5 kilomètres de Loches par la D764, prendre à droite vers la Pyramide de Montaigu, la Pyramide des Chartreux, la Chartreuse du Liget, la Corroierie, le Château de Montrésor. Autant de sites caractérisant le riche passé historique de la région et par la D10, rejoindre Genillé (deux pionniers) puis Saint-Quentin-sur-Indrois à moins que vous ne souhaitiez auparavant faire un détour pour visiter à dix kilomètres, le joli château de Montpoupon.

De Genillé, par la D1 vers le nord, rejoindre Bléré (3 pionniers). A partir de cette petite ville, se rendre au Château de Chenonceau. Joyau des Châteaux de la Loire, monument historique de France le plus visité après le Château de Versailles. Il est construit sur le Cher dont les eaux reflètent la beauté unique de son architecture Renaissance. Après une visite du Château et du parc, revenir à Bléré pour prendre la D31 vers Amboise.
Amboise, l’autre cité Royale de ce chemin est une ville très touristique au riche patrimoine historique. Vous aurez une très belle vue panoramique de la Loire, du château et de la ville, à partir de la rive droite du fleuve. Outre la visite du château, un spectacle son et lumière « À la cour du Roy François », est présenté deux fois par semaine l’été. Ce grand divertissement ciné scénique fait revivre les fastes de la Renaissance. 

Deux autres centres d’intérêt vous attendent : la Pagode de Chanteloup, monument insolite de 44 mètres de haut, située au milieu d’un parc. Du sommet on peut admirer l’un des plus beaux panoramas de la Touraine. Puis Le Clos Lucé, dernière demeure de Léonard de Vinci où sont exposées des reproductions des fabuleuses machines conçues par ce génial inventeur.

De la ville d’Amboise, sont partis seize pionniers, dont Rouer de Villeray, premier membre du conseil supérieur de la Nouvelle France.
Ce chemin nous ramène vers Montlouis-sur-Loire par la D751 longeant le fleuve, en faisant quelques haltes : à Lussault-sur-Loire où l’on visitera l’aquarium de Touraine et le Parc des mini châteaux qui vous surprendra par son originalité.
A Montlouis-sur-Loire, célèbre par ses vignobles et ses caves, un Jardin du Québec a été inauguré à l’occasion du 400ème anniversaire de Québec à la mémoire des quatre pionniers dont Honoré Danis. L’une de ses descendantes vient régulièrement en ces lieux.
On quittera Montlouis par la D85 en direction de Veretz où, tout près de là, Azay-sur-Cher a vu partir aussi un pionnier. Emprunter la D976 qui borde le Cher pour se rendre à Saint-Avertin, cette charmante petite ville, verte, fleurie et boisée. Dès l’entrée de la ville rejoindre le Château de Cangé et son parc, où vécut Charles de Coningham, gouverneur d’une partie de l’Acadie. 
Pour terminer ce long périple, avant de regagner le centre de la ville de Tours, de paisibles promenades au bord du Cher vous enchanteront.